Cet article fait partie d’une série qui saura, nous l’espérons, vous éviter de tomber dans les pièges qui vous sont tendus et sur plusieurs autres sujets pouvant vous faire économiser argent et temps au cours de vos projets de déménagement industriel.

La planification d’un projet de déménagement d’usine doit être basée sur une définition précise des besoins alimentée par une vision à court terme et une vision à long terme.

« Tant qu’à faire… »

Est un début de phrase très populaire lors de la conception d’une nouvelle usine… et dangereux. À chaque fois qu’on est tenté de le prononcer, il faut se rappeler que « l’opportunité d’économiser est unique et la menace de dépenser est constante. » Il n’y a pas de poste budgétaire « tant qu’à faire ». Un projet doit être conçu à partir des besoins fonctionnels de la production qui ont été préalablement identifiés. Toute autre demande spéciale sortant des besoins liés à la production doit être considérée avec méfiance et critiquée avec vigueur. À cet égard, il faut se rappeler qu’un projet industriel est très difficile à réduire en cours de travaux car les coûts sont majoritairement liés à la superficie occupée et au branchement des équipements nécessaires aux opérations. Donc très peu de superflu à couper.

Plusieurs dirigeants d’entreprises sont tentés, dans l’enthousiasme débordant du début de projet, de faire des promesses d’amélioration trop rapidement aux employés. Promesses qui, quelques fois, ne pourront pas être tenues pour cause de contrainte budgétaire. Ceux-ci doivent alors faire amende honorable, ce qui peut créer un sentiment d’abandon chez les employés concernés. Afin d’éviter de revenir sur des déclarations d’intentions, contentez-vous de répondre aux besoins incontournables et bâtissez votre projet en fonction de ces derniers.

« Planning is everything »

Un projet de réaménagement doit être planifié en fonction de la réalisation prochaine du projet en relation avec les besoins et contraintes de l’entreprise, mais doit aussi comprendre une variable liée à la croissance à long terme de l’entreprise.

Bien qu’il soit toujours périlleux de tenter de prédire l’avenir d’une entreprise et de son marché, les gestionnaires planifiant le déménagement de l’usine doivent décider quelle contingence d’espace intégrer à la conception de l’usine en fonction de la croissance anticipée. La contingence d’espace pourrait, par exemple, servir à l’installation de nouveaux équipements afin d’augmenter la capacité de production rapidement. D’autre part, il est aussi possible de prévoir sur les plans d’aménagement de l’usine une indication sur les possibilités d’expansion future de l’usine. Ceci aura pour effet de localiser certaines infrastructures ou équipements fixes difficilement déménageables en fonction de cette expansion.

Il en revient aux personnes qui développent le projet de trouver la juste balance entre le « tant qu’à faire » et une saine prévision de croissance.